Prolonger la duree de vie d’un turbo : les essentiels

Posted on 10 décembre 2021Commentaires fermés sur Prolonger la duree de vie d’un turbo : les essentiels

Le turbo de voiture est devenu un élément mécanique qui, ces dernières années, a été installé sur des véhicules dotés de moteurs de plus petite cylindrée. C’est pourquoi il s’agit d’un élément clé sur lequel vous devez garder un œil, notamment à deux moments précis de la conduite.

Qu’est-ce qu’un turbo ?

Le fonctionnement de base d’un moteur turbo est simple : les gaz générés par le moteur sont utilisés pour accroître la puissance et augmenter le nombre de tours auquel il fonctionne. Au sein de ce système se trouve l’intercooler, qui n’est rien d’autre qu’un élément destiné à refroidir les gaz qui sortent du moteur lorsqu’ils sont chauds.

Il est donc nécessaire de refroidir ces gaz pour éviter que le système ne se réchauffe, car l’air chaud occupe plus d’espace. Ainsi, lorsque l’air froid est envoyé au moteur avec le turbo, il prend moins de place et une plus grande quantité d’air entre. Un turbo varie en fonction du type de voiture, si vous voulez savoir  quel turbo pour une voiture sportive vous pouvez vous rendre sur Automobiledgravel.

Quels sont les différents types de turbo ?

À l’origine, il existait deux types de turbocompresseurs : soufflés et aspirés. Les turbocompresseurs à aspiration travaillent essentiellement en aval du carburateur, vers le mélange d’oxygène et de carburant. C’était le cas, par exemple, de la Renault 5 turbo.

On peut diviser les turbocompresseurs par leur géométrie variable ou fixe. Les turbocompresseurs à géométrie fixe se caractérisent par le fait qu’ils travaillent toujours avec le même volume d’air. Cela entraîne certains inconvénients. C’est pourquoi les turbocompresseurs VGT ont été inventés. Lorsque le turbo entre en service, vous devez tenir compte d’une série de facteurs pour prolonger la vie de cette pièce et éviter les pannes.

Comment prolonger la vie d’un turbo ?

Dans les moteurs équipés d’un turbo (la plupart des voitures diesel et un nombre croissant de voitures à essence), il est de plus en plus important de démarrer le véhicule correctement, afin que le turbo soit bien lubrifié. La marche au ralenti pendant quelques minutes peut être suffisante.

D’autre part, lors du démarrage, surtout en hiver, ne faites pas tourner la voiture à plein régime lorsque le moteur est froid (moins de 80-90°C). Tant que votre voiture équipée d’un turbo n’atteint pas cette température, ne la forcez pas inutilement ou des pannes apparaîtront dans une période ne dépassant pas cinq ans, dans la plupart des cas.

Il en va de même pour le stationnement de la voiture. Il est essentiel de laisser le moteur tourner au ralenti pendant quelques minutes. Cela permet au turbo de bien se refroidir et de se lubrifier, et la turbine elle-même ralentit. Sinon, à long terme, le turbo pourrait être endommagé.

En particulier si le turbo a été conduit de manière agressive, car s’il a été maintenu à des régimes élevés, il peut surchauffer. Et lorsque le moteur s’arrête brusquement, il continue à tourner sous l’effet de sa propre inertie mais sans aucune lubrification, il subit donc des frottements et dure moins longtemps.

Commentaires fermés sur Prolonger la duree de vie d’un turbo : les essentiels